Roses anciennes normandes : " Le Jardin des oubliées "

 

 

La rose de Blair n°1

 

 

 

 

Accueil Pratique  Découvertes   Parlons technique

 

Dans de nombreux ouvrages, il n’est pas précisé avec exactitude, la date de création et les parents de cette belle rose anglaise, souvent on la date vers 1845 ! Je viens de découvrir un article qui date et précise bien des choses concernant cette rose.

 

Rosa inosa Indica Var Blairii : nouveau rosier de Chine, de Blaire (Novembre 1837).

C’est un arbuste grand et robuste. Les tiges en sont droites, très épineuses, et les rameaux verts et glabres. Les épines sont courtes, fortes, droites, parfois légèrement recourbées, leur base est large. Les folioles sont au nombre de 3 à 5 ou 7, elles sont pétiolées, oblongues elliptiques, acuminées, à dent aigues, d’un beau vert, glabres et lustrées par dessus, plus pâle en dessous, de trois pouces de largeur et d’un pouce à un pouce et demi de largeur. Les pétioles sont fort glanduleux et garnis de quelques épines courtes. Les stipules sont adhérents, frangées de glandes pétiolées. Les fleurs sont terminales, solitaires, grandes et très odorantes. Les pédoncules sont forts, cylindriques, glanduleux, d’un pouce et demi à deux pouces de longueur. Les bractées sont lancéolées, acuminées, frangées de glandes, soyeuses au dessous. Le tube du calice est sphérique, glabre. Les sépales sont ovés et lancéolés, acuminés, d’un pouce de longueur, garnis à la base d’un ou deux lobes linéaires, glanduleux extérieurement, très pubescents intérieurement. Les pétales sont obcordés d’un très beau lilas, souvent garnis dans le milieu d’une raie blanche, ils sont jaunes à la base particulièrement ceux intérieures.

Cette magnifique rose est une production hybride, que Mr Blair à obtenue, il y a environ sept ans, de semence de la rose jaune de chine, fécondée par le pollen de la rose de Toscane. Cette variété est plus robuste que celles d’autres roses de la Chine, et elle est fort remarquable par la dimension de ses feuilles et de ses fleurs. Les pétales sont jaunes à la base, principalement vers le centre de la fleur et de plus ils sont fréquemment marqués dans le milieu d’une raie blanche, caractère que l’on remarque également dans la rose de Chine rouge, commune. Les fleurs sont en grandes abondance, elles sont très odorantes et d’une belle couleur pourpre. Cette variété croit très vigoureusement et il est peu qui soient plus dignes de soins. On peut la multiplier de boutures ou bien l’enter avec succès sur la Rosa canina, ou d’autres grandes roses indigènes. Notre dessin a été pris en juin dernier chez M. Clay à Stamford-Hill (Décembre 1837).

 

 

 

visites