Roses anciennes normandes  

" Le Jardin des Oubliées "

à Balleroy

 

    

Ce jardin en longueur, créé en 1987, est composé de plusieurs chambres à thème : cour jardin, jardin de feuillage, jardin d’été, jardin blanc, jardin clos et potager.

Parmi les plantes vivaces et les clématites (certaines rares) se mêlent environ 150 rosiers anciens, certains retrouvés dans les vieux jardins, les talus et les fossés du Bessin et servant de base végétale à la recherche que j’effectue à propos des Roses anciennes Normandes : en effet, plus de 700 roses ont été créées en Normandie au dix-neuvièmes siècle.

A ce jour, deux roses déterminées : la Hessoise à fleurs lilas 1827, et la Pimprenelle Hardy 1828. D’autres roses connues dont j’ai retrouvé l’origine, Léda de Deschien 1826 par exemple, ont fait l’objet également de publications.

La composition en couleur de ce jardin est à son paroxysme en juin avec la floraison unique des Roses anciennes : il faut donc profiter de ce moment privilégié.

En 2010, le jardin s’agrandit et prend la forme d’un potager fleuri : ‘le p’tit carré de Caen’ : nom que je lui donne pour faire référence aux roses créées dans cette ville ainsi qu’au haricot sec qui porte ce nom. D’autres roses bas-normandes y sont également exposées, elles sont remontantes ce qui permet de prolonger une floraison parfumée et abondante.

 

 
Pratique Découvertes   Parlons technique  
 
    


 

visites